1 er chien : attentes et réalité

Préambule : Dans cet article, la maman de Rocky parle de son expérience après réservation de son chiot, nous ne parlerons pas du choix d'élevage ou choix de la race.

L'arrivée d'un premier chien dans un foyer est une grande aventure relationnelle et surtout un engagement de longue durée. Ce petit être vivant compte sur nous pour répondre à ses besoins.

En premier lieu, quand nous accueillons un chien, nous sommes tentés de se dire qu'il suffira de le nourrir, de le sortir pour ses besoins, de lui installer un petit lit douillet, des jouets et de le soigner s'il est malade.


Rocky est mon 1er chien, je l'ai attendu pendant longtemps (8 ans). J'ai toujours rêvé d'avoir un bouledogue français, malgré la fragilité et les différents problèmes de santé de cette race.

Avant son arrivée, je me suis renseignée sur des blogs, vidéos YouTube ou autres pages d'éducateurs canins pour prendre le maximum d'informations et répondre au mieux à ses besoins. PS : Sur internet vous trouvez de tout, il est important de bien sélectionner vos sources. Vous pouvez également contacter un professionnel avant l'arrivée de votre chiot pour optimiser au maximum son arrivée (idem choisissez bien votre professionnel, ce n'est pas chose aisé).


Il y avait alors plusieurs questions que je me suis posée :

- Quelle alimentation vais-je lui donner?

- Est-ce qu'il sera souvent malade?

- Combien de temps peut-il rester seul?

- Combien de sortie par jour pour qu'il soit propre rapidement?

- Comment l'éduquer positivement?

- Quelles sont les règles que je veux mettre en place?


A son arrivée, tout était prêt : son dodo, ses croquettes, ses jouets, les balades régulières. Nous avons commencé à tisser des liens au fur et à mesure. Ma préoccupation a été qu'il se sente le mieux possible chez nous, peu importe les concessions.

J'ai commencé à lire des livres reconnus concernant l'éducation positive et aussi sur les besoins d'un chien. C'est en parcourant les différents ouvrages qu'on se rend compte qu'on sous-estime parfois ce que signifie réellement "avoir" un chien !

La plupart des propriétaires respectent les soins de tous les jours pour qu’il reste en bonne santé. Mais un chien a également besoin d’interagir avec d’autres chiens, de jouer et de communiquer avec ses congénères et également besoin d'interagir avec nous.

Votre chien a aussi besoin d'activités au quotidien : des promenades pour une dépense physique ET olfactive (votre chien a besoin de flairer, d'explorer) mais pas seulement votre chien a également besoin de dépenses mentales/intellectuelles à travers l'apprentissage et résolution de problèmes comme les jeux d'intelligents, jeux de réflexion, recherche de jouets ou de nourriture par exemple. De plus, il ne faut pas oublier son besoin masticatoire grâce à des occupations autonomes : friandises à mâcher, jeux d'occupations comme par exemple les bois de cerf, Kong fourré de nourriture... LA MINUTE DOOGOPORTEMENTALISTE : "Malheureusement, beaucoup de propriétaires négligent l'importance de la dépense intellectuelle pour leur chien. Cependant ce type de dépense a un énorme impact sur votre chien, car si vous souhaitez un chien équilibré et épanouie, il faut le dépenser physiquement et MENTALEMENT ! Conseil : vous voulez fatiguer votre chien, faites le réfléchir ! Attention : Flairer et explorer sont des besoins primordiaux chez le chien, alors prenez le temps lors de vos balades de le laisser flairer et explorer leur environnement à leur guise". Marine - comportementaliste du doogo club.


L'individualité du chien : Beaucoup de propriétaires de chiens choisissent une race ou un type de chiens par rapport a des clichés qu'ils ont pu entendre. Cependant, chez le chien tout comme chez les humains, il faut prendre en compte l'individualité de ce dernier. Chaque chien est différent. Nous pouvons avoir au sein même d'une race voir même d'une portée des chiens complétement différents avec beaucoup de caractère ou très peu, un husky fugueur ou avec un magnifique rappel, un chien qui aboie énormément et l'autre très silencieux. N'hésitez pas aussi à vous faire confiance et faire ce qui est le mieux votre chien selon son caractère et ses envies, ce n'est pas parce que son bouledogue est fainéant que le votre le sera !

Cependant si vous avez des doutes ou que vous vous sentez dépasser, il peut y avoir un réel intérêt à consulter un éducateur comportementaliste canin qui va vous aider à mieux comprendre le fonctionnement de votre chien (un professionnel formé en éducation positive).

Gardez une chose en tête votre chien évoluera à son rythme. Il y a des choses que nous ne pourrons pas contrôler. Le principal est juste de s'amuser, d'être tolérant et surtout d'être à l'écoute de son chien afin de développer votre complicité/relation. La minute DOOGOPORTEMENTALISTE : "Pour éduquer et s'occuper correctement de son chien il faut du temps, de la patience et de la persévérance... et SURTOUT savoir se remettre en question quand il le faut ! Éduquer un chien c'est avoir une main de fer dans un gant en velours !"" Marine - comportementaliste du doogo club

Merci à Coralie la maman de Rocky pour nous avoir rédigé ce superbe article sur l'arrivée d'un 1er chien. Tu veux suivre leurs aventures? Abonne-toi ! Instagram : rocky_le_bouli

124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout