top of page

Chapitre 2 : retour à la réalité !

La réalité? Oui, oui il fallait y retourner…


Étape 1, ah oui l’étape 1, celle qui m’a le plus angoissé… à votre avis qu’est-ce que ça peut être? Baaah… tout simplement annoncer à papoune que je rentrais avec 2 chiens au lieu d’un.


Le soir d’avant je disais « je vais juste les voir et je reviens uniquement et UNIQUEMENT avec un chien si coup de coeur, si je n'ai pas de coup de coeur je reviens sans chien ». Oui bon, personne n’y a cru à celle-là !


J’ai voulu lui annoncer une fois qu’on a repris la route, une fois que j’avais signé les papiers, pour ne pas changer d’avis. Je savais que si je l’appelais avant, il m’aurait dissuadé, et ma raison l’aurai écouté car elle pensait la même chose.


Bon je ne vais pas vous mentir il a fait la tronche mais leurs petites bouilles ont fait leur effet, et ont permis d’apaiser les choses, même si aujourd'hui ce n'est toujours pas parfait ! Par contre… il y en a un qui a été beaucoup beaucoup moins convaincu.


Je connais très très bien mes chiens, je savais que je n’aurai pas de soucis avec Nikita elle aime beaucoup les chiots et encore plus les femelles fofolles je savais qu’elle allait adorer Olympe et apprécier Ares. Orion c’est monsieur grincheux mais je savais qu’il s’adapterait. Orion a toujours appris à agrandir avec de nouveaux chiens. Puis Oslo, je savais qu’il avait potentiellement du mal avec les chiots type "molosse", mais je savais surtout qu’ils allaient les accepter un moment ou un autre et qu’ils créeront un lien très très fort.


Lors du retour, j’étais submergé de doutes, d’un seul coup j’ai tout remis en question : « Je me suis dit mais finalement est-ce que ça va fonctionner avec Nikita et/ou Oslo peut-être que ça n’ira pas ? ». Bien sûr que si que ça irait, mais là ce qui me contrôlait c’était la peur, la peur d’avoir fait un mauvais choix.


Arrivé à la maison, j’avais vu juste… Nikita parfait, Orion parfait et… Oslo… c’était compliqué ! Oslo n’était vraiment pas convaincu par l’idée d’avoir un petit frère et une petite sœur en plus. Il était aigri, intolérant et avaient des réactions disproportionnées.


À ce moment-là, je crois que le sentiment qui était le plus présent en moi était la déception et l’incompréhension. Les réactions d’Oslo m’ont fait douter de la connaissance que j’avais de lui. J’ai commencé à douter qu’ils s’entendent un jour. J’étais déçue par son comportement. Pourquoi il ne voulait pas les accepter ? Je ne demande pas qui les aime tout de suite, mais au moins qu’il soit tolérant. Mais ici, le problème ce n’était pas Oslo.


Oslo faisait beaucoup de mises à distance avec eux, contrôlait leurs mouvements, mais comme je vous le disais sa communication était disproportionnée, c’est ce qui m’inquiétait, il n’était pas juste dans sa communication. Alors que pourtant, Oslo communique extrêmement bien, il travaille justement avec moi par rapport à cela, car il s’est adapté à énormément de tempérament de chiens. Il sait !


Au début, les trois premiers jours, j’étais à l’affût, sur son dos. J’étais un enfer. J’avais peur qu’il me les blesse ou qu’il leur fait vivre une mauvaise expérience qui les marque. J'ai pris des chiots dans de bonnes conditions, dans un super élevage ce n'est pas pour que mon propre chien gâche tout, c'est ce que je me disais ! Puis, je me suis remise en question. J’ai arrêté de penser en tant que propriétaire mais plutôt en tant que comportementaliste. Ah bah oui c’est mon métier quand même.


--- Introduction de 2 nouveaux chiens dans un groupe qui était stable, perte d’un des chiens récemment (impact sur les chiens et humains), humains en deuil, humains stressés, perte de confiance en l’un des chiens, réactions disproportionnées du chien, humains qui met de la distance avec ce dernier par déception ---


Eh oui, Marine, on se met un coup de pied au cul et on rééquilibre tout ça. On laisse du temps à Oslo, ce n’est pas simple pour lui non plus, il faut qu’il retrouve sa place, apprenne à les connaître déjà dans un premier temps et surtout sans t’avoir sur le dos. On refait confiance à son chien pourquoi il communiquerait mal alors qu’il sait communiquer ? Tu n’anticiperais pas? Est-ce que ce n'est pas à cause de toi que ces réactions sont disproportionnées ? Mon comportement a joué sur le sien. Ahhh quand on dit que nos chiens sont des éponges, c’est la réalité. J’ai pris sur moi, et tadaaam, j’ai retrouvé ma mouillette (Oslo) il a suffi de même pas 2 jours de plus pour qu’ils les acceptent totalement.


L’une de mes plus grandes craintes était que l’arrivée des bébés rendent malheureux, mes autres chiens. Bien évidemment, c’était un risque minime car je les connais, et c’est pourquoi j’ai aussi décidé de ne pas prendre un chien adulte avec des problématiques. L’arrivée de Nikita avait été compliqué pour les humains et pour les chiens et je ne voulais pas leur re imposer cela. Même si aujourd’hui après un an et demi, nous avons retrouvé un équilibre avec elle.


Avec du recul, l’arrivée des bébés est la meilleure chose qui nous est arrivée. Quand je suis allé les chercher, je savais qu’ils allaient faire du bien à ma tribu, un moment ou un autre, je ne pensais pas que ça allait être aussi rapide et je ne savais pas qu’ils allaient apporter autant de positif aux autres. Le départ de Dzeus, nous a fait énormément de mal, mais je suis sûre qu’il n’est pas arrivé pour rien. Son départ à débloqué beaucoup de choses que ce soit personnellement, professionnellement, pour mes autres chiens, et pour moi en tant qu’humain. Crédit photo : Charlie roy photographe


296 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 comentários

Avaliado com 0 de 5 estrelas.
Ainda sem avaliações

Adicione uma avaliação
Avaliado com 5 de 5 estrelas.

Je me lasserais jamais de te lire <3

Curtir

Elodie/Budy
Elodie/Budy
11 de nov. de 2023
Avaliado com 5 de 5 estrelas.

S

Curtir
bottom of page